Les Suppliciés

par Claude Messier

« Retourner au catalogue

Les suppliciés

Jacques Beaudoin, lieutenant pour la police montréalaise, cherche un sens à sa vie dans les brumes de l’alcool, de la cigarette et du sexe. En vain, il tente de noyer une souffrance engendrée par de douloureux souvenirs. Il voit le monde courir à sa perte, tout comme lui.

La pluie automnale débute, emmenant deux cadavres de personnes handicapées. Torturés. Flagellés. Saignés à blanc. Couronnés de barbelés. Responsable de l’enquête, le lieutenant Beaudoin redoute le pire : un tueur en série. Bientôt, d’autres corps apparaissent, chaque fois dans un état plus horrible que les précédents. La tempête engouffre Beaudoin. Sur la piste du maniaque, il déterre de terribles vérités…

Claude Messier, atteint de dystonie musculaire depuis sa naissance, n’a pas froid aux yeux. Sauts en parachute, tournages cinématographiques, publications, engagement politique, projets ambitieux… Cet auteur profite de sa vie au maximum. Sa passion de vivre est contagieuse, celle de faire vivre par l’écriture est exécutée avec brio. Il vous dévoile ici son premier roman policier d’un suspense à couper le souffle. Avec Les Suppliciés, il vous invite à entrer dans la peau d’un personnage perdu, désillusionné, mais aussi humain que chacun de nous.

ISBN : 2-9807342-3-3
18 ans et +
236 pages
Ce titre est épuisé.

Ce qu’on dit de Les Suppliciés

« [..] La beauté de ce roman se résume à sa forme et à son écriture : il est aussi aéré qu’un scénario de film et aussi séduisant qu’un best-seller. L’action est si bien distillée à travers les paragraphes que les événements s’écoulent comme le sable dans un sablier retourné. Outre l’usage de dialogues parfois excessivement vulgaires et d’anglicismes un peu trop redondants, la plume de Messier est concise, directe, tranchante. Les suppliciés serait d’ailleurs un excellent film policier s’il était porté au grand écran un jour. [..] »
Éric Dumais, Emoragei Magazine

« [..] J’ai vraiment été capturée du début jusqu’à la fin. J’aime le style policier et celui-ci est bien spécial dans son genre. Les meurtres crapuleux et immondes envers ces personnes handicapées et les détails des scènes de crimes me donnent la chair de poule. L’auteur a su bien choisir ses mots et caractériser ses personnages. J’ai été surprise à la fin en découvrant le vrai coupable de tous ces meurtres [..] »
Julie Lemelin, Djuwritter


  • Catégories