Silencieuses

par Jonathan Reynolds

« Retourner au catalogue

Huit histoires silencieuses

Dans tous les recoins du monde, des forêts les plus obscures aux villes étouffées par la multitude, toutes les histoires se terminent dans le silence. Graves et mélancoliques, recouverts de sang et de sentiments, les inquiétants récits de Silent Valley et d’Innstown confirment l’indicible horreur qui précède l’apaisement de la souffrance.

Visiteur de l’étrange, William Petersen vous invite à l’accompagner sur les sentiers du passé et de la nostalgie, à la recherche de ces précieux moments de l’existence vécus dans l’ombre de la Grande Faucheuse.

Dans les enceintes glacées de la ville d’Innstown ou dans les champs desséchés du village de Silent Valley, la sensualité, la passion et la fraternité luttent pour conserver leur vigueur. Sur leur route se dressent de nombreux obstacles : esprits, revenants, morts-vivants et déments secouent la barrière du réel, exigeant le droit de renaître au monde et de déchaîner l’enfer sur terre.

Huit récits à dévorer… avant qu’il ne soit trop tard.


Préface de Claude Bolduc (Les yeux troubles, Histoires d’un soir, Là-haut sur la colline)

Silence rural, Silent Valley

 

Deux solitudes
illustration de Julie Ray

Là où meurent les rails
photographie de Jonathan Reynolds

En silence
illustration de Thérèse Maheux

Scareman
illustration de François Pierre Bernier

Silence urbain, Innstown

Oubliée
illustration de Steve Bolduc

Après les larmes
photographie de Fanny Ménard

Ephémère No. 11
illustration de Marie-Ève Comtois

13, chemin de l’église
illustration de Adeline Lamarre

ISBN-13 : 978-2-9809632-6-1
13 ans et +
190 pages
Ce titre est épuisé


Ce qu’on dit de Silencieuses

« Il s’agit probablement de l’œuvre la plus achevée de Reynolds. »
Brins d’Éternité

« L’auteur ajoute à sa collection ce recueil de nouvelles complet où l’univers qu’il bâtit est exploité à son maximum. Défricheur de ce genre littéraire, il démontre que l’horreur peut très bien s’établir en terres québécoises. »
Keven Girard, Côté Blogue

« Chacune de ces nouvelles est un plaisir à lire et le style de Reynolds se prête bien à ce qu’il raconte. [..] alors que les personnages sont bien campés et que l’on sent l’horreur toute proche, l’auteur ouvre grande la porte et laisse libre court à l’épouvante pure [..] Superbe. »
Frédéric Raymond, auteur d’épouvante et bio-informaticien

« Cet auteur sait comment nous amener une nouvelle se terminant de façon silencieuse. Toutes les personnes adorant le genre de l’horreur, parfois même du macabre, ne le liront que d’un trait. (…) De mon côté, je lui transmets un silence de satisfaction! »
Info-culture.biz


  • Catégories