Jan 17 2014

La Légende de McNeil « [..] a tout du film d’horreur dont l’ambiance prend toute la place qui lui revient [..] »

Catégorie: Critiques,PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 20:40

La nouvelle version de La Légende de McNeil, novella de fantastique de l’auteur Jonathan Reynolds, a été lancée en décembre 2013 à Sherbrooke et à Montréal.

Après avoir terrorisé quelques-uns des plus braves d’entre vous – celles et ceux qui ont osé précommander le livre ou braver l’hiver pour se rendre à l’un des lancements -, le livre atteindra les tablettes des librairies d’ici la fin janvier 2014. Il est aussi possible de le commander sur le site des Six Brumes.

Que vous invoquiez le vieux McNeil de votre ordinateur ou en le dépoussiérant dans un rayon de librairie, vous pouvez vous préparer à sa venue en lisant la critique de Martine Vignola. Je vous laisse sur cet extrait :

« La Légende de McNeil a tout du film d’horreur dont l’ambiance prend toute la place qui lui revient. À cela, il faut ajouter l’art de tisser des liens solides entre les personnages et vous aurez une bonne idée de la qualité de cette novella. »

LesSixBrumes_LaLegendeDeMcNeil_PC_VF-72ppp


Nov 05 2013

Ariane Gélinas, une étoile montante?

Catégorie: CritiquesLes Six Brumes - Guillaume Houle à 20:40

Élise Lucie Henripin, critique pour Sinistre Magazine, a eu ces bons mots pour Ariane Gélinas et pour son oeuvre la plus récente, Le sabbat des éphémères :

« Ariane Gélinas, qui a à son actif une quarantaine de nouvelles publiées, explore avec adresse et une passion évidente les multiples avenues offertes par le fantastique. La jeune auteure trifluvienne, directrice artistique de la revue Brins d’éternité, se démarque grâce à son imaginaire foisonnant, la richesse de son vocabulaire et son écriture ambitieuse. Le style, parfois trop gothique et tarabiscoté, n’est toutefois jamais prétentieux et, même si certains thèmes ou motifs peuvent se répéter, les nouvelles se laissent tout simplement dévorer.

L’horreur est une artère que peu d’auteurs osent emprunter. Il y a de quoi se réjouir avec ce sang neuf qui fouette fort et qui pourrait même, peut-être, annoncer l’arrivée d’une star montante de la scène littéraire de l’horreur québécois. »

Pour lire la critique complète, suivez ce lien.


Nov 03 2013

Le sabbat des éphémères envoûte Radio-Canada Mauricie

Catégorie: CritiquesLes Six Brumes - Guillaume Houle à 15:11

À peine lancé, Le sabbat des éphémères a déjà commencé à ensorceller la planète média!

Le chroniqueur Jasmin Hains et l’animateur Frédéric Laflamme de l’émission Chez nous le matin ont confessé avoir été séduits par l’oeuvre la plus récente d’Ariane Gélinas :

«C’est bien fait. Parfois 3-4 pages suffisent pour créer une ambiance. [..] C’est un condensé, c’est merveilleux. La nouvelle qui réussit vraiment à créer quelque chose, qui a cette efficacité-là, cette concentration en si peu de mots, si peu de pages pour créer une atmosphère, c’est un tour de force. C’est un art et elle maîtrise bien. »

Pour en savoir plus, écoutez l’entrevue sur le site de Radio-Canada.


Juin 30 2013

Le Chasseur aperçu dans la constellation de Solaris

Catégorie: CritiquesLes Six Brumes - Guillaume Houle à 13:26

Le Chasseur, novella de fantastique signée par Geneviève Blouin, a été aperçue dans la constellation de la revue Solaris, dans les section des « Lectures ».

Vous pouvez lire un extrait de la critique sur la page du Chasseur.

Pendant ce temps, les petits lutins des Six Brumes continuent à travailler pour préparer le terrain des prochaines publications : Madluck arrive bientôt!


Déc 09 2012

Un tango dans l’Étrange avec Enraciné

Catégorie: CritiquesLes Six Brumes - Guillaume Houle à 11:07

« Un tango dans l’Étrange avec Enraciné », c’est le titre qu’Alice,  blogueuse à « Sous un pissenlit », a donné à l’article dans lequel elle témoigne de sa lecture d’Enraciné, recueil de nouvelles fantastiques de Mathieu Fortin. Elle s’exprime en ces termes :

« [..] Mathieu Fortin a puisé au sein des anecdotes de la région pour forger des nouvelles aussi troublantes les unes que les autres : phénomènes inexpliqués, loup-garou, personnages étranges, le Diable, sources d’eau aux vertus magiques, filiations inquiétantes, légendes amérindiennes, etc. À la fin de chaque nouvelle, on retrouve une mise en contexte où l’auteur parle de l’anecdote qui l’a inspiré et qui l’a amené à créé ces nouvelles histoires.

On passe d’une nouvelle à l’autre comme hypnotisé. Le lecteur est-il sous le charme d’un quelconque maléfice? Si maléfice il y a, on en reprend volontiers car il est l’oeuvre d’un écrivain qui sait happer son lecteur par une narration habile et souple. Habile car elle immerge le lecteur petit à petit dans l’étrange, elle le tient en haleine et l’invite tourner les pages encore et encore. Souple car elle le fait louvoyer dans des univers inquiétants qu’elle caractérise à merveille et dans lesquels le lecteur entre avec facilité. [..]

On ressort d’Enraciné un peu tanguant, un pied encore dans l’Étrange. Bien raconter une histoire, c’est aussi cela parfois: laisser le lecteur à la frontière du monde où l’auteur l’a amené. [..] »

Je vous laisse découvrir la critique complète ici.


Page suivante »

  • Catégories