Juil 19 2008

Impressions de liberté

Catégorie: Diffusion,Événements,PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 10:44

Voilà, ça y est.

Depuis hier, les archives informatiques contenant les projets automnaux des Six Brumes se trouvent désormais entre les mains de l’imprimeur chargé de les faire naître à la lumière du jour.

Le travail sur Silencieuses et la 2e édition du Loup du Sanatorium est-il terminé? Non, bien sûr. Il y a encore des détails à régler, des épreuves à réviser et approuver, des livres à aller chercher. Et puis, après, il y aura des lancements. Des salons du livre. Des tournées d’auteur. Une pause pour Noël. Et encore d’autres salons du livre, d’autres événements.

Mais voilà : aux Six Brumes, c’est ça, la liberté.

C’est de visiter Ville Saguenay, Sherbrooke, Trois-Rivières, L’Abitibi, Montréal, Drummondville, Brompton, Saint-Odilon, Québec et qui sait combien d’autres villes à venir. C’est de voyager à travers les terres fleurdelysées pour répandre l’imaginaire francophone, et livrer le message du rêve et de ses cousins cauchemars.

Le plaisir des Six Brumes, c’est de voyager pour Vous.

Au plaisir de vous revoir cet automne à Ville Saguenay, Brompton, Sherbrooke et… Montréal.

Vous l’ais-je dit?

On s’en va au Salon du livre de Montréal, en novembre.

À très bientôt. 😉


Juin 22 2008

Bonne fête nationale!!!

Catégorie: Événements,GénéralitésLes Six Brumes - Guillaume Houle à 19:23

Je sais, je sais : nos incessants murmures hantent vos rêves les plus doux et nuisent à votre sommeil. Vous aimeriez que l’on vous en dise davantage.

Mais bon, que voulez-vous, Les Six Brumes travaillent très fort à préparer l’avenir. Pensez-vous sérieusement que l’été nous laisserait un peu de répit? Je n’ai pas connu de saison à la fois ensoleillée et tranquille depuis 2005, l’année de la publication de Nocturne et Alégracia et le serpent d’argent!

Quoiqu’il en soit, je m’arrête un instant pour vous souhaiter
BONNE FÊTE QUÉBEC!

Je vous invite, du même coup, à célébrer votre fierté de parler, de lire et d’écrire en français, en Amérique du Nord. Nous sommes là, en tant qu’éditeur, pour contribuer à garder l’Imaginaire francophile vivant dans le coeur de tous nos compatriotes fleurdelysés. Au final toutefois, c’est chacun d’entre vous qui décide de faire honneur – ou non – à notre culture.

En cette célébration nationale, je vous invite à ne jamais perdre de vue les grands idéaux, les rêves, notre langue, notre culture et notre amour du fantastique. Gardez-vous du cartésianisme, et de ces langues de vipère qui aimeraient ramener votre esprit aux viles bassesses de la rationalité pure.

Vive le fantastique libre! 😉


Juin 04 2008

D’étranges Z’Ailées dans Les Brumes de l’Imaginaire

Catégorie: Auteurs,Diffusion,Événements,Liens,PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 08:32

Ça fait toujours plaisir de lire qu’un autre éditeur partage nos idées sur le petit monde de l’édition. Aujourd’hui, mon collègue Jonathan Reynolds m’a transmis un message d’Amy Lachapelle, directrice littéraire des Z’Ailées, qui a bien aimé notre article sur le genre d’auteurE recherché par les éditeurs.

Pour le rappel, voici le lien qui mène à bonne destination :
http://www.6brumes.com/index.php/foire-aux-questions/ecrivain-un-etre-physique-social-et-mental/

Si vous n’avez pas encore lu ces quelques lignes et que vous aspirez à écrire, je vous invite à le faire.

Maintenant, je sais que le nom de Jonathan Reynolds a accroché votre attention. Que se passe-t-il donc avec le Saigneur de l’épouvante sherbrookois? Il a publié une première nouvelle dans la prestigieuse revue Solaris. On a pu lire sa nova, La Légende de McNeil, ainsi que sa nouvelle dans les pages de la revue Clair Obscur.

Mais ne devait-il pas aller plus loin encore?

Vous trouverez la réponse ici :
http://www.zailees.com/collection-5-39.php

Et ce sera votre avant-dernier arrêt… avant Silencieuses.

On se redonne rendez-vous à Innstown et Silent Valley, en octobre.


Mai 31 2008

Alégracia triomphante

Catégorie: Auteurs,Diffusion,Événements,GénéralitésLes Six Brumes - Guillaume Houle à 07:43

Dans le feu de l’action, loin de la maison, la réalité n’apparaissait pas aussi claire. Avec le recul toutefois, l’évidence se dessine. Subtile, patiente et vaillante, la jeune Alégracia a su mener avec brio ses troupes dans la lointaine Abitibi-Témiscamingue.

À l’image de la Colline-aux-aurores-pourpres, la cause de la jeune fille avait déjà trouvé un écho de Val-d’Or à LaSarre, avant même que le gros des troupes des Six Brumes ne débarque dans la vaste région. Ainsi, la toile tissée par les rebelles du Continent-Coloré ne cesse de s’agrandir autour du Québec : de l’Abitibi à l’Estrie, en passant par le Saguenay, Alégracia et ses alliés Xayiris triomphent.

Mais le côté sombre de l’imaginaire n’a pas dit son dernier mot. McNeil, Le Loup et ses sbires préparent leur vengeance, dès l’automne prochain. Restez sur vos gardes, car nul ne sait quand les yeux de leur noire colère se poseront sur votre esprit…

Pour vous rassurer, allez lire l’excellent compte-rendu du Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue à Tu verras clavier, le blogue à temps perdu de l’auteur Dominic Bellavance.

http://www.tuverrasclavier.com/2008/05/salon-du-livre-de-l’abitibi-2008/

***

D’un point de vue plus objectif, il est intéressant de constater que cette première visite d’un des porte-étendards de l’Imaginaire québécois, Les Six Brumes, ait pu donner lieu à autant de rencontres. Bien que mal situés par rapport aux couloirs de marche du Salon du livre, nous avons su tirer notre épingle du jeu et faire de cet événement l’un des plus dynamiques.

En effet, l’édition 2008 du Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue, bien que tenue dans une petite ville de 7,500 habitants à l’intérieur d’une région aussi grande que plusieurs pays d’Europe, apparaît dans nos registres comme un lieu où la lecture est intimement lié au bonheur. Par comparaison, voici un tableau comparant les meilleurs salons du livres (2007-2008) effectués par Les Six Brumes, en terme de ventes.

1. Salon du livre de Trois-Rivières 2008 (2e visite)
2. Salon du livre de l’Estrie 2007 (4e visite)
3. Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue 2008 (1ère visite)
4. Salon du livre du Saguenay Lac-St-Jean 2007 (1ère visite)
5. Salon du livre de Trois-Rivières 2007 (1ère visite)

Bref, de tous les Salons visités pour la première fois en 2007-2008, celui de l’Abitibi ressort grand gagnant!

Et si l’aventure se termine pour l’été, l’avenir s’annonce toutefois encore plus excitant! De retour au Saguenay Lac-St-Jean dès fin septembre, puis en Estrie à la mi-octobre, les légions des Six Brumes songent à conquérir de nouveaux territoires.

Quels lieux seront visités? Rimouski? Montréal? Gatineau? Côte-Nord? Québec? D’autres lieux étranges?

Seul l’avenir nous le dira. Mais les dés sont jetés. Il ne reste plus qu’à attendre que le chemin se dévoile sur nos pas.

Serez-vous du voyage?

***

Un mot pour souligner les nombreuses belles rencontres en Abitibi : merci à Jacynthe Bourgeois (Les Intouchables), Yanik Comeau (Vents d’Ouest), Jacques Côté (Alire), India Desjardins (Les Intouchables), Mylène Gilbert-Dumas (estrienne aussi!; VLB) Pierre Labrie (de la Bagnole), Amy et Karen Lachapelle ainsi que leur équipe (Z’ailées), Gino Lévesque (Zus), Michel J. Lévesque (Les Intouchables), Patrick Senécal (Alire, de la Bagnole), Marc Trudel le magicien (ADA) et les exposants chez De la Bagnole, Alire, du Phoenix, Diffusion Raffin, Prologue et plusieurs autres.

Un merci particulier à Marie Laporte & Benoit Bilodeau (Nocturne, le fanzine culte), pour toute l’aide apportée à notre kiosque et au transport, ainsi que la soeur de Benoit, son mari et sa famille pour l’excellent accueil à Amos.

Justement, on se revoit à Amos l’an prochain!


Mai 27 2008

Éclair de passage

Catégorie: Auteurs,Diffusion,ÉvénementsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 04:41

Comment s’est passé le Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue à La Sarre? Alégracia a-t-elle tenu tête à McNeil? Qui de Reynolds ou de Bellavance a séduit le plus de lectrices?

Restez branchés, vous saurez ça aussitôt que j’aurai le temps de l’écrire!

Entre temps, je dois vous laisser quelque jour : aussitôt de retour à Sherbrooke, je commence un nouveau travail, à raison d’environ trois jours par semaine.

Plus de détails dès que j’ai du temps pour remettre de l’ordre dans tout ça!


« Page précédentePage suivante »

  • Catégories