Août 04 2009

Comment se comporter dans un événement littéraire?

Catégorie: Événements,GénéralitésLes Six Brumes - Guillaume Houle à 21:47

Le temps file à la vitesse de la lumière, au point où les cloches du Congrès mondial de science-fiction résonnent déjà ardemment… On en a même parlé à la radio de Radio-Canada mardi soir!

Que vous vous rendiez à Anticipation, le 67e Congrès mondial de science-fiction, ou au Congrès Boréal, le sympathique rendez-vous des littératures de l’Imaginaire québécois, il est important d’emporter avec soi les éléments suivants :

1. Son désir de rencontrer des passionnés et de discuter avec eux.
2. Son ouverture d’esprit
3. Son sourire
4. Des vêtements déçents
5. Une haleine fraiche, ainsi que les outils pour corriger la situation au besoin
6. Ses cartes d’affaires (très important)
7. Son portefolio, si l’on est illustrateur
8. Sa capacité d’écoute

Il est toutefois déconseillé d’emmener avec soi les éléments suivants :

1. Son manuscrit : Un éditeur qui ne vous connait pas n’a pas envie de trimballer une brique de 5 livres (400 pages) sur lui en permanence. Faites un premier contact et les intéressés vous demanderont de leur transmettre votre manuscrit par la suite. Vous pouvez toutefois transmettre une courte biographie de vous-même (1-2 pages) qui survole vos différentes créations littéraires.

2. Les cartes de votre univers : Vous êtes cartographe? Tant mieux, mais ça ne prouve en rien votre capacité d’écrire!

3. Une attitude envahissante :  Prenez garde à rester à une distance confortable de vos interlocuteurs. Il n’y a rien de plus désagréable pour un éditeur de se faire envoyer une haleine fétide au visage par un auteur qui gruge toute son attention pendant plus de 15 minutes. Gardez vos distances, écoutez les conversations et ne monopolisez pas l’attention d’une personne au-delà de 10-15 minutes.

4. Une attitude désagréable : Vous trouvez que rien n’arrive à la cheville de vos récits et de votre écriture? Vous pensez sérieusement que dire ce genre de commentaires vous aidera à vous faire des amis? Retenez-vous et essayez de voir le bon côté des gens et des univers qui se présentent à vous! Un éditeur ne veut certainement pas nouer de lier avec un auteur hargneux et condescendant.

Il s’avère aussi important de considérer les faits suivants :

1. Si c’est la première fois que vous vous présentez à un congrès, il est certain que plusieurs personnes ne seront pas portées à vous parler. Il vous faudra faire les premiers pas, et accepter que certaines personnes ne s’intéressent pas à vous à prime abord. C’est en revenant à chaque année et en participant à des tables de discussion que allez finir par vous faire reconnaître par le plus grand nombre, et ainsi à vous créer de meilleures opportunités et relations.

2. Si vous n’avez publié aucune nouvelle et aucun roman, il est possible que des éditeurs vous demandent de faire vos preuves en publiant des nouvelles dans des revues littéraires (Brins d’éternité, Clair/Obscur, Horrifique, Nocturne, Solaris, etc). Laissez de côté votre égo et saisissez les opportunités en discutant sur place avec les éditeurs des revues, pour ensuite leur soumettre des nouvelles de votre cru.

3. Comprenez votre place dans l’écologie du milieu : on apprend davantage à collaborer avec les gens déjà en place qu’en tentant de compétitionner avec tout le monde. Saisissez les opportunités qu’on vous présente (comités de lecture, organisation d’activités, chronique dans une revue, contribution à l’organisation du congrès, etc.), c’est une excellente façon de vous faire remarquer dans le petit milieu des littératures de l’Imaginaire québécois.

Bon, le temps file, je dois continuer à me préparer!

Je vous laisse, en espérant vous voir à Anticipation (http://www.anticipationsf.ca) ou à Boréal (http://www.congresboreal.ca)!!!


Juil 01 2009

De retour en C : Concours et Congrès au menu!

Catégorie: Événements,Généralités,LiensLes Six Brumes - Guillaume Houle à 17:44

Après plus de deux mois de silence radio, je suis de retour à la barre de l’Imaginaire!

Mon vaisseau aérien voguant allégrement vers l’horizon d’univers plus fantastiques les uns que les autres, je profite du ciel crépusculaire pour vous faire milles excuses. J’étais en effet très pris par les rouages de la réalité d’en bas, où les détails de la vie grugaient tout mon temps.

Donc, quoi de neuf en ces aires célestes, au coeur des brumes surnaturelles?

CONCOURS ALÉGRACIA

D’abord, Dominic Bellavance souligne en grand la conclusion de la série d’Alégracia en lançant avec vigueur un concours national très stimulant, qui implique une interactivité aussi dynamique qu’amusante. Je vous invite à en découvrir tous les détails ici :

http://www.alegracia.com/concours/

CONGRÈS BORÉAL

Ensuite, je vous invite à assister au Congrès Boréal, le rendez-vous des créateurs et des passionnés du fantastique et de la science-fiction québécoise, qui aura lieu les samedi 8 et dimanche 9 août prochain.

http://www.congresboreal.ca/

À quoi sert une telle rencontre? Outre les discussions sur de nombreux sujets, il s’agit essentiellement d’un point de convergence et d’un lieu de rencontre entre celles et ceux qui forgent l’Imaginaire d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Concrètement, c’est là que nous rencontrons et que nous recrutons nos futurs auteurs-es et illustrateurs-trices.

Nous avons en effet décidé d’un commun accord de favoriser les créateurs qui prennent le temps de venir nous rencontrer en personne, que ce soit au Congrès Boréal, dans les Salons du livre ou dans d’autres événements. De fait, nous n’accepterons plus de textes d’auteurs-es qui n’ont pas pris la peine de nous rencontrer au préalable. L’expérience nous démontre en effet que les auteurs sociables, qui prennent le temps de se déplacer et de rencontrer les gens, sont ceux qui croient le plus à leur création. Nous avons besoin d’y croire avec vous.

Plus de détails à venir à ce sujet.

En attendant, je vous invite tous et toutes,  passionnés d’Imaginaire, à vous inscrire rapidement au  http://www.congresboreal.ca/


Avr 10 2009

Riuth se tourne vers l’horizon…

Catégorie: Généralités,PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 11:40

…et observe les eaux tourmentées. À son grand étonnement, il y distingue les formes d’une barque et y reconnaît, à son bord, une jeune fille aux cheveux roses… avec elle repose la clé du mystère, le dénouement ultime d’une longue aventure.

Que dire de plus pour annoncer le dénouement tout proche de la série d’Alégracia, avec les ultimes péripéties d’Alégracia et le Dernier Assaut?

Cliquez sur le lien ci-haut pour plus de détails.


Mar 14 2009

Trois-Rivières : une arène de boxe sous les projecteurs

Catégorie: GénéralitésLes Six Brumes - Guillaume Houle à 19:59

Parfois, nous ne sommes pas là où nous aimerions être, mais nous savons que le soleil y brille, et cela nous suffit.

Cette année, en 2009, c’est la première fois que je rate le Salon du livre de Trois-Rivières en trois ans. Je ne le regrette pas : j’ai beaucoup de travail à abattre en Estrie. Mais je le regrette encore moins lorsque j’entends les échos de mes collègues auteurs, qui greffent des sourires aux visages colorés et qui inspirent les passions aux lecteurs avides d’Imaginaire, au confluent des mythiques rivières

Dominic Bellavance, Mathieu Fortin et Gabrielle Leblanc (illustratrice et exposante pour l’occasion :-))  se battent dans l’arène des livres depuis trois jours déjà, baignés par les feux de la rampe. J’entends les cris de leurs supporteurs, dont j’ai l’impression qu’ils ont augmenté de volume depuis une arrivée assurément triomphante de Jonathan Reynolds sur le « ring ».

Devant de tels guerriers, je me sens fier : ont-ils vraiment besoin d’un supporteur estrien pour l’occasion? Bien sûr, la franche camaraderie de ces moments me manque. Il ne fait pas de doute : la prochaine fois que je les côtoyerai lors d’un Salon du livre, je le ferai à titre de spectateur. Ce sont eux, auteurs et illustrateurs, qui mènent la danse.

Le dernier « round » commence ce dimanche 15 mars :  si vous êtes en Mauricie ce jour-là, rendez-vous au Salon du livre de Trois-Rivières!


Jan 11 2009

Le Loup du Sanatorium : un « Twilight » sur l’acide?

Catégorie: Auteurs,Diffusion,Généralités,Liens,PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 16:37

Nos amis éditeurs et journalistes nous entrainent parfois sur des sentiers inattendus. Michel Vézina, éditeur de la décapante série de livres de gare Coups de tête et chroniqueur au journal culturel ICI, a récemment comparé la plume de Mathieu Fortin (Le Loup du Sanatorium) à celle de la populaire écrivaine Stéphanie Meyer, auteure de Twilight, en mentionnant que Fortin écrit comme « [..] Du Stéphanie Meyer sur l’acide, carrément ».

Voyez-le vous-même au bas, à droite de la page 33, en suivant le lien suivant
http://www.myvirtualpaper.com/doc/ICI-Montreal/I20090108_OPT/2009010801/

Maintenant que c’est inscrit noir sur blanc dans une foule de copies du journal ICI, on se demande si on ne devrait pas se faire imprimer des bandeaux-réclame pour profiter de la belle comparaison.

Le Loup du Sanatorium, un Twilight sur l’acide?


« Page précédentePage suivante »

  • Catégories