Mai 27 2008

Éclair de passage

Catégorie: Auteurs,Diffusion,ÉvénementsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 04:41

Comment s’est passé le Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue à La Sarre? Alégracia a-t-elle tenu tête à McNeil? Qui de Reynolds ou de Bellavance a séduit le plus de lectrices?

Restez branchés, vous saurez ça aussitôt que j’aurai le temps de l’écrire!

Entre temps, je dois vous laisser quelque jour : aussitôt de retour à Sherbrooke, je commence un nouveau travail, à raison d’environ trois jours par semaine.

Plus de détails dès que j’ai du temps pour remettre de l’ordre dans tout ça!


Mai 24 2008

Journée de grâce pour les auteurs

Catégorie: Auteurs,Diffusion,Événements,GénéralitésLes Six Brumes - Guillaume Houle à 08:09

Déjà, l’heure du midi pointe ses rayons haut dans le ciel. Logé à son zénith, l’astre solaire entame lentement sa descente vers les ténèbres.

Il ne reste plus que neuf heures de grâce pour les auteurs des Six Brumes, au kiosque du Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue. Neuf petites heures avant le début de la fin du périple de Dominic Bellavance et Jonathan Reynolds. Demain, les dieux de la route les attendent. Demain, l’arrière-garde – composée de Marie Laporte (Nocturne, le fanzine culte) et de Guillaume Houle (l’auteur de ces tristes lignes), assurera leur départ.

D’ici le crépuscule, Dominic et Jonathan fourbissent leurs armes : qui, des attraits de l’extérieur ensoleillé (pêche?) ou des passions littéraires l’emportera en cette belle journée de samedi?

Au fait : c’est 2 à 0 pour le livre, en date d’hier. 😉


Mai 22 2008

La Frontière Ultime

Catégorie: Auteurs,Diffusion,ÉvénementsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 09:36

Nous y sommes depuis hier. Soir. Tard.

Après avoir sacrifié 15 heures à la divinité des routes et dormit suffisamment pour nous en remettre, nous abordons le Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue à La Sarre avec beaucoup de questions en tête. Comment nous présenter? Comment approcher les gens de la place? Qu’est-ce que les lecteurs de la région aiment?

Ces questions peuvent sembler typiques à tous les salons du livre, mais nul d’entre nous – Jonathan Reynolds, Guillaume Houle et Dominic Bellavance – n’avions mis les pieds dans la région auparavant. À première vue, le coin rappelle certains éléments de l’Estrie, à plus grande échelle : région rurale accidentée, patrimoine vieillot, petits villages tranquilles. Mais que dire de ces grands espaces?

Et comment soupçonner que La Sarre, ville frontière du Québec abritant 7,500 âmes, compte plus de chaines de restaurant,  de commerces, de services et d’écoles (de la maternelle à l’université!) que des municipalités semblables en Estrie ou en Beauce!?

Ça ne fait pas de doute, il y a quelque chose de particulier qui se passe dans la région. Déjà, à 13h05, des centaines de jeunes ont envahi les murs du Colisée de La Sarre. Vous ais-je mentionné que certains doivent passer une heure ou deux dans l’autobus, rien que pour se rendre au Salon du livre local?

Le mystère est de la partie. Parviendrons-nous à l’élucider?


Mai 18 2008

Une nouvelle terre à défricher

Catégorie: Auteurs,Diffusion,Événements,Généralités,LiensLes Six Brumes - Guillaume Houle à 17:08

Au Québec, rares sont ceux et celles qui osent s’embarquer dans la merveilleuse aventure de l’édition des récits de l’Imaginaire, et pour cause! Non seulement faut-il trimer dur pour une maigre pitance, mais encore devons-nous parfois traverser les jungles les plus denses et sauvages!

Mercredi le 21 mai prochain, aux petites heures du matin, les explorateurs Jonathan Reynolds (votre romancier d’épouvante favori) et Guillaume Houle (le tyrannique homme au chapeau) partiront en direction du nord-ouest. Ramassant au passage, terminus Longueuil, le vaillant Dominic Bellavance (auteur de la série Alégracia) de Québec, la poignée de téméraires personnages poursuivra le périple vers le nord-ouest.

Sûrement vers Gatineau, non? Mont-Laurier, peut-être? Un retour à Maniwaki? Que neni! Ce sera vers la mythique ville de La Sarre, passé Amos et Rouyn-Noranda, que se rendra votre trio de fabulistes préféré, en quête du mystérieux Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue.

Oui, cela représente effectivement une virée d’environ 11 heures en automobile. Pour y aller seulement, bien sûr. Pourquoi s’exposer ainsi aux mystères d’une région aussi éloignée? Par goût de l’aventure? Par défi? Envie du risque?

Pas du tout.

Un cynique pourrait prétendre que nous voulons ajouter des points orangés à notre tableau géographique dans l’outil de statistiques en-ligne Google Analytics. Il n’aurait pas nécessairement tort. En effet, sur près de 1,000 visites effectuées sur notre site récemment, seulement 4 viennent de l’Abitibi. Et elles sont fort probablement dues aux organisateurs du Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue, en fait!

Ainsi, cette nouvelle région à conquérir représente pour les fougueux hérauts des Six Brumes un objectif honorable. Serons-nous accueillis avec bonheur? Des pierres à la main? Avec horreur? Ou peut-être avec un intérêt pour l’horreur, dans lequel cas notre sorcier de service, McNeil, se fera un plaisir de terroriser nos nouveaux amis.

Quoiqu’il en soit, souhaitez-nous bonne chance. Nous ne sommes encore jamais allés aussi loin. Bon, j’arrête avant de me lancer dans les citations galactiques à la Star Trek.

Plus de détails sur le Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue au http://www.slat.qc.ca


Mai 13 2008

Clichés d’horreur

Catégorie: Auteurs,Événements,Généralités,Liens,PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 11:12

Quel merveilleux Congrès Boréal!

Mais allais-je vous en parler maintenant? Pas du tout, puisque je patauge encore sous des hordes de tâches reliées à ma présence à l’événement, ou encore à mon absence aux quartiers généraux (plutôt virtuels) de Sherbrooke, durant ce temps.

Pourquoi vous écrivais-je, donc? Afin de remonter dans le temps à vos côtés!

Je vous invite à admirer ces magnifiques photographies du lancement de La Légende de McNeil, le mercredi 30 avril dernier, courtoisie de l’excellent photographe Charles-Antoine Caron (consultez son site Internet ici) :

1. Jonathan Reynolds rencontre un passionné d’imaginaire. Ou est-ce
en fait un maniaque (regardez sur les autres photos…)?

La Légende de McNeil, lancement

2. Un auteur d’horreur et de fantastique souriant?

La Légende de McNeil, lancement

3. Jonathan Reynolds pose avec le terrible directeur des publications
et communications, Guillaume Houle. Que cache-t-il, sous son chapeau?

La Légende de McNeil, lancement

4. Jonathan Reynolds avec son plus grand fan, Michel Francoeur.

La Légende de McNeil, lancement

5. À quoi pense ce terrible personnage, toutes dents découvertes?

La Légende de McNeil, lancement

6. Enfin, de l’horreur au menu!!!

La Légende de McNeil, lancement

7. La photo « blooper » : trouvez l’erreur!

La Légende de McNeil, lancement


« Page précédentePage suivante »

  • Catégories