Oct 09 2012

Enraciné : extrait de « Les immortels s’éteignent au crépuscule – Aston-Jonction »

Catégorie: PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 17:18

La prévente d’Enraciné a aujourd’hui atteint 50% de l’objectif!

La campagne se poursuit, avec l’extrait du jour :

Extrait : Les immortels s’éteignent au crépuscule – Aston-Jonction

« — C’est ici que vit la Société des Immortels, dit Lénore.

Perplexe, Stéphane regarde autour de lui : il n’y a rien, que des murs de roc.

— C’est l’endroit le plus précieux que je connaisse, continue-t- elle. On raconte qu’ici coulait une source, autrefois. La source de communion avec la terre, qui a sculpté la grotte et y a laissé des traces de vie.

Elle s’avance et Stéphane la suit, sans trop comprendre ce qu’elle raconte, jusqu’à ce qu’ils arrivent en vue d’une lueur instable : celle de centaines de bougies. Dans une grotte immense, des dizaines et des dizaines de lampions enchâssés dans des tubes de verre, de toutes les couleurs, qui brûlent d’un même feu.

Devant son regard ébahi, Lénore lui montre un groupe de bougies rouges.

— C’est mon grand-père.
— Ton grand-père ?

Inquiet, Stéphane se demande de quoi sont faites les chandelles pour justifier une telle affirmation.

— Son corps nourrit son âme. Tant que brûleront ces bougies, mon grand-père sera parmi nous. »

Pour commander votre exemplaire, suivez ce lien.


Oct 08 2012

Enraciné : extrait de « La mesure de l’étalon – Baie-du-Febvre »

Catégorie: PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 16:56

La prévente d’Enraciné se poursuit : nous en sommes 44% de l’objectif.

Voici un nouvel extrait d’un des récits, « La mesure de l’étalon » :

Extrait : La mesure de l’étalon – Baie-du-Febvre

« [..] il avait remarqué, au bout de la plaine humide, au bord du lac Saint-Pierre, un étalon à la robe de nuit qui trottait à la rencontre des oies se posant dans la tourbière.

Le cheval avait levé la tête et… Olivier a toujours supposé que l’animal l’avait vu, car il avait baissé la tête et s’était élancé au galop. Le terrain accidenté, recouvert de l’eau des marées, n’était pas l’endroit idéal pour un étalon courant à pleine vitesse, mais il avait filé sans difficulté jusqu’aux oies, qui n’avaient pas bougé. Le pur-sang était passé à travers les oiseaux migrateurs comme s’ils n’avaient pas été là ! Olivier avait secoué la tête rapidement pour se replacer les idées et s’assurer de la véracité de ce qu’il venait de voir, mais le cheval continuait sur sa lancée. L’étalon l’avait frôlé et avait sauté sur la 132. Des voitures arrivaient des deux côtés, mais l’étalon ne ralentissait pas. Il s’était précipité sur la chaussée asphaltée et se faufilait sans que les automobilistes fassent mine de ralentir ou de l’éviter.

Olivier s’était levé, la bouche grande ouverte de stupéfaction. De l’autre côté de la 132, l’étalon avait relevé la tête, l’avait regardé comme s’il le reconnaissait, l’oeil brillant, et s’était volatilisé.

Pas totalement : l’herbe haute avait continué à se courber sur son passage. Le bruit de tonnerre produit par les sabots qui frappaient le sol avait augmenté jusqu’à ce qu’Olivier eût l’impression que le cheval repassait tout près de lui. Puis, les pas cadencés avaient décru jusqu’à disparaître. La seule preuve
du passage de l’étalon était les quelques brins d’herbe piétinés par les sabots.

Olivier avait pensé, à ce moment, que le cheval et lui se ressemblaient : tous les deux recouverts de noir, tous les deux souhaitant disparaître. »

Merci de soutenir la publication d’Enraciné! 🙂


Oct 07 2012

Enraciné : extrait de « La criée des âmes – La-Visitation-de-Yamaska »

Catégorie: PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 08:30

Pendant que la prévente d’Enraciné poursuit sa progression à 36% de l’objectif, le livre se révèle tranquillement à nous. Voici un premier extrait d’un des récits, « La criée des âmes » :

Extrait : La criée des âmes – La-Visitation-de-Yamaska

« James Monroe observe la foule hétéroclite réunie à la galerie Artopic du Upper East Side. Son rêve d’enfance se réalise enfin : devenir un peintre de renommée internationale et exposer à New York dans une importante galerie qui reçoit des artistes en vogue. [..]

La journaliste de la webtélé Artist of the Week, une jeune blonde à la crinière bouclée et au sourire enjôleur, s’approche avec son caméraman. Lorsqu’on lui a dit que Cameron Osgood serait présente à l’ouverture de l’exposition, James a visionné quelques capsules pour se préparer. Tout n’est que caméra à l’épaule, bruits d’ambiance, montage dynamique… De quoi donner mal au coeur. Les lèvres rouge cerise et les paupières couvertes de mascara argenté, elle s’émerveille :

— Mister Monroe, this is really a dream come true for you… can you tell us how you feel?
— It is great, I can’t believe it.
— Where did you get your inspiration for all this work ? It’s truly disturbing… It might not have been easy to create such crazy paintings ?
— I… I…

James ne peut répondre à cette question. D’où lui est venue l’inspiration pour ces toiles… Il ne peut pas raconter cette histoire, car elle est trop invraisemblable. Personne ne le croirait.

Et il perdrait son âme. »


Oct 05 2012

S’enraciner à sa région

Catégorie: PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 19:31

Le Courrier Sud du 3 octobre 2012 propose un regard particulier sur le projet Enraciné, par son article « S’enraciner à sa région ».

La prévente d’ Enraciné se poursuit. Merci de votre soutien!


Oct 05 2012

Enraciné : précommander son exemplaire au Salon du livre de l’Estrie?

Catégorie: Événements,Généralités,PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 07:39

La prévente d’Enraciné se poursuit! Déjà, 31% de l’objectif a été atteint en quelques jours.

Enraciné  constitue la 3e prévente en ligne des Six Brumes sur le site Ulule. Bien qu’à première vue, on a l’impression que seul le paiement électronique permet d’y participer, le processus offre de nombreuses manières d’inscrire sa précommande. On peut retrouver quatre moyens d’y participer en suivant ce lien.

Une circonstance particulière cette année offre une 5e possibilité aux estriens et aux lecteurs des régions environnantes : le Salon du livre de l’Estrie, qui aura lieu du 11 au 14 octobre 2012 au Centre de foires de Sherbrooke. Il sera en effet possible de précommander en argent comptant son exemplaire au kiosque des Six Brumes, le numéro 41.

Au plaisir de vous y voir ou revoir! 🙂


« Page précédentePage suivante »

  • Catégories