Nov 24 2012

Enraciné : disponible en librairie et sur le site des Six Brumes

Catégorie: PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 19:10

Enraciné, recueil de nouvelles fantastiques de l’auteur Mathieu Fortin, est désormais disponible en librairie, ainsi que sur le catalogue web des Six Brumes.

Le livre se détaille à 18,99$ en librairie. On peut le trouver, par exemple, dans les librairies suivantes :

Le livre est aussi disponible directement des Six Brumes au coût de 20$, livraison incluse. Vous pouvez le commander en cliquant sur le bouton ci-dessous.



Si vous ne l’avez pas déjà, c’est une bonne idée de cadeau du temps des fêtes, pour vous ou pour vos proches. Bonne lecture! 🙂


Nov 24 2012

Le 13 du 11 : un chiffre de reconnaisance pour des auteurs des Six Brumes

Catégorie: Auteurs,ÉvénementsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 09:17

Qui aurait cru qu’un mardi 13 novembre soit encore plus porteur de bonnes nouvelles qu’un vendredi 13 pour une maison d’édition et des auteurs dévoués aux genres de l’Imaginaire? C’est pourtant le cas, car c’est le mardi 13 novembre 2012, en soirée, que deux auteurs publiés par la maison d’édition se sont mérités des prix soulignant soit leur entrée en carrière ou… le sommet de leur carrière.

Les runes inscrites dans la pierre virtuelle ci-dessous vous permettront de résoudre sans attendre ce nouveau mystère :

Mathieu Fortin se mérite le prix Jeune Art et Culture du gala Éclair de Jeunesse

Mathieu Fortin
, auteur de la novella de fantastique Le Loup du Sanatorium, ainsi que des recueils de nouvelles fantastiques Morphoses et Enraciné, a remporté le 13 novembre 2012 un prix « Jeune Art et culture » au gala Éclair de Jeunesse du Forum jeunesse Mauricie pour ses publications qui se déroulent en Mauricie, sa région natale, dont principalement Morphoses et Le Loup du Sanatorium.

Il s’était déjà mérité, le 25 octobre 2012, un prix pour Enraciné dans la cadre du GalArt du Centre-du-Québec.

Yves Boisvert remporte le Prix de la création artistique de l’Estrie du Conseil des arts et des lettres du Québec

Yves Boisvert
, poète né à l’Avenir en 1950, est un auteur prolifique, qui a publié plus d’une vingtaine d’ouvrages. En 2007, il a contribué au projet collectif Résonances, recueil de textes de divers auteurs de la MRC Drummond.  Son texte, centré sur l’Avenir, s’intitule tout simplement « L’Avenir » et renferme en 18 pages une partie de la verve démesurée et du verbe coloré de l’auteur.

Le mardi 13 novembre, Yves Boisvert s’est mérité le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec, remis dans le cadre de la Soirée reconnaissance des artistes et des travailleurs culturels de l’Estrie.

Ce prix « est décerné à un créateur dont le travail et les réalisations dynamisent la vie artistique de sa région. Monsieur Boisvert a été recommandé par un comité de sélection interrégional formé de pairs et issus de disciplines variées. Le comité a souligné le parcours impressionnant de ce grand poète et l’importance de son oeuvre pour la littérature québécoise. »

***

Merci à toutes les instances et aux jurys qui reconnaissent le travail des écrivains de l’imaginaire! 🙂


Nov 17 2012

Nocturne renaît de ses cendres

Catégorie: Généralités,PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 19:12

Un des éléments que j’ai oublié de mentionner dans mon billet d’hier, c’est que la maison d’édition Les Six Brumes existe en bonne partie pour donner aux auteurs de la relève l’occasion de faire leurs armes, avant de s’enrôler auprès d’éditeurs de plus grande envergure.

Des auteurs tels que Dominic Bellavance, Mathieu Fortin et Jonathan Reynolds ont fait le saut par le passé. D’autres tels que Geneviève Blouin et Michel J. Lévesque ont publié chez un autre éditeur avant d’incendier les brumes de l’imaginaire. Enfin, certains telles que Dave Côté, Caroline Lacroix et Marie Laporte travaillent à de nouveaux projets destinés à nos collègues éditeurs.

Ceci dit, jusqu’à présent, aucun ne nous avait encore fait l’honneur de republier ailleurs un titre paru aux Six Brumes. Pourquoi s’agit-il d’un honneur? Asimov l’a fait. Senécal l’a fait. Combien d’auteurs connus et reconnus l’ont fait?

Un nouvel éditeur qui publie un manuscrit paru aux Six Brumes confirme que le choix initial de la maison d’édition était le bon, et que le livre mérite une nouvelle vie, une nouvelle occasion d’aller chercher un lectorat différent avec des moyens et une visibilité supérieures.

Qui est l’heureux élu? Vous l’aurez deviné : il s’agit de Nocturne, roman d’horreur de Jonathan Reynolds, publié dans une édition fraîche et revue chez Porte-Bonheur. Merci à Pierre Lavigne, éditeur, pour ce grand honneur, et bravo à Jonathan pour cette nouvelle réalisation.

Vous êtes curieux de lire la nouvelle version de Nocturne? Suivez les traînées de sang…


Nov 16 2012

Des nouvelles… bientôt!

Catégorie: Événements,GénéralitésLes Six Brumes - Guillaume Houle à 17:37

Vous avez peut-être remarqué, ces dernières semaines, que le calme est revenu sur la vitrine numérique des Six Brumes. Ou peut-être n’avez-vous pas remarqué la situation, la maison d’édition disparaissant dans le brouillard du monde en mouvement.

Bouger, me fondre dans le chaos ambiant, c’est un peu ce à quoi ressemble ma vie ces derniers temps. Le jour, le soir, la fin de semaine, je travaille. Et moins pour Les Six Brumes, ces temps-ci, plus pour mon autre gagne-pain, celui d’agent de développement culturel en Estrie.

Ceci ne veut pas dire qu’il ne s’est rien passé du côté des Six Brumes, bien au contraire!  Pour reprendre le temps perdu, voici un aperçu des sujets que j’aborderai – en retard – au courant des prochaines semaines :

  • La prévente, le lancement et la sortie d’Enraciné en librairie
  • Les prix remportés par certains de nos auteurs au courant des dernières semaines
  • La nouvelle allure de la Collection SX2.0, ainsi que le lancement d’une nouvelle publication
  • Le palmarès annuel des livres des Six Brumes
  • Les projets pour 2013

Bon, ça en fait beaucoup, aussi je risque de vous écrire jusqu’à Noël. D’ici là, je poursuis mon périple dans le chaos du monde, tapant ces quelques lignes à bord d’un autobus bondé, direction Montréal pour le Salon du livre.

J’y passerai en coup de vent vendredi soir, ainsi que samedi jusqu’en début de soirée pour y rencontrer plusieurs d’entre vous, avant de retourner chez moi, où m’attend encore beaucoup de travail. C’est là le bonheur d’une maison d’édition, on peut rarement s’y ennuyer!



  • Catégories