Juil 01

De retour en C : Concours et Congrès au menu!

Catégorie: Événements,Généralités,LiensLes Six Brumes - Guillaume Houle à 17:44

Après plus de deux mois de silence radio, je suis de retour à la barre de l’Imaginaire!

Mon vaisseau aérien voguant allégrement vers l’horizon d’univers plus fantastiques les uns que les autres, je profite du ciel crépusculaire pour vous faire milles excuses. J’étais en effet très pris par les rouages de la réalité d’en bas, où les détails de la vie grugaient tout mon temps.

Donc, quoi de neuf en ces aires célestes, au coeur des brumes surnaturelles?

CONCOURS ALÉGRACIA

D’abord, Dominic Bellavance souligne en grand la conclusion de la série d’Alégracia en lançant avec vigueur un concours national très stimulant, qui implique une interactivité aussi dynamique qu’amusante. Je vous invite à en découvrir tous les détails ici :

http://www.alegracia.com/concours/

CONGRÈS BORÉAL

Ensuite, je vous invite à assister au Congrès Boréal, le rendez-vous des créateurs et des passionnés du fantastique et de la science-fiction québécoise, qui aura lieu les samedi 8 et dimanche 9 août prochain.

http://www.congresboreal.ca/

À quoi sert une telle rencontre? Outre les discussions sur de nombreux sujets, il s’agit essentiellement d’un point de convergence et d’un lieu de rencontre entre celles et ceux qui forgent l’Imaginaire d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Concrètement, c’est là que nous rencontrons et que nous recrutons nos futurs auteurs-es et illustrateurs-trices.

Nous avons en effet décidé d’un commun accord de favoriser les créateurs qui prennent le temps de venir nous rencontrer en personne, que ce soit au Congrès Boréal, dans les Salons du livre ou dans d’autres événements. De fait, nous n’accepterons plus de textes d’auteurs-es qui n’ont pas pris la peine de nous rencontrer au préalable. L’expérience nous démontre en effet que les auteurs sociables, qui prennent le temps de se déplacer et de rencontrer les gens, sont ceux qui croient le plus à leur création. Nous avons besoin d’y croire avec vous.

Plus de détails à venir à ce sujet.

En attendant, je vous invite tous et toutes,  passionnés d’Imaginaire, à vous inscrire rapidement au  http://www.congresboreal.ca/

7 commentaires pour “De retour en C : Concours et Congrès au menu!”

  1. richard tremblay dit:

    Faut se présenter avec quoi au congrès pour avoir la meilleure oreille possible ? Un plan ? Des chapitres ? Son charme personnel ? Ça m’intéresse…

  2. Dominic Bellavance dit:

    Je crois que le seul fait d’être présent signifie qu’on s’intéresse au milieu et qu’on veut y jouer un rôle. Pour un petit éditeur comme les Six Brumes, c’est important que les auteurs s’impliquent eux-mêmes dans leur travail et aussi en périphérie. Être présent au congrès est un bon indice.

  3. KGirard dit:

    Est-ce qu’il faut absolument être au Congrès Boréal ou il y a possibilité de se faire connaître dans d’autre évènements comme les Salons du Livre par exemple?

  4. mathieu fortin dit:

    Les événements en général, KGirard, mais c’est sûr que les événements comme le Congrès Boréal sont une occasion privilégiée de rencontrer les créateurs dans un environnement plus propice aux échanges, et surtout, démontre que tu t’intéresses aux genres publiés par Les Six Brumes. Ceci dit, je ne suis pas l’éditeur, alors…

  5. Frédéric Raymond dit:

    À moins qu’une pandémie de grippe ne me cloue au labo, je serai au Congrès Boréal. C’est une excellente excuse pour se payer un petit voyage à Montréal, mais j’ai surtout très hâte de jaser horreur avec vous.

  6. Guillaume Houle dit:

    Pour répondre à tous : Le Congrès Boréal est l’événement par excellence pour rencontrer des auteurs, des éditeurs, des illustrateurs et des passionnés d’Imaginaire. C’est l’occasion rêvée pour nouer des relations durables… ou non, si ça ne fait pas l’affaire!

    Les Salons du livre sont aussi de très bons points de rencontre. La différence, c’est que la synergie est moindre, puisque la vente de livres prend une bonne partie de notre temps, alors que Boréal est consacré au rassemblement du milieu.

  7. Guillaume Houle dit:

    Ah et, enfin, ce qu’il faut apporter à Boréal : sa bonne humeur, son intérêt pour l’Imaginaire et ses cartes d’affaire.

    Surtout, pas de manuscrit, tout ça pourra se faire par courriel si le courant passe.

Laisser un commentaire


  • Catégories