Mai 22

La Frontière Ultime

Catégorie: Auteurs,Diffusion,ÉvénementsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 09:36

Nous y sommes depuis hier. Soir. Tard.

Après avoir sacrifié 15 heures à la divinité des routes et dormit suffisamment pour nous en remettre, nous abordons le Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue à La Sarre avec beaucoup de questions en tête. Comment nous présenter? Comment approcher les gens de la place? Qu’est-ce que les lecteurs de la région aiment?

Ces questions peuvent sembler typiques à tous les salons du livre, mais nul d’entre nous – Jonathan Reynolds, Guillaume Houle et Dominic Bellavance – n’avions mis les pieds dans la région auparavant. À première vue, le coin rappelle certains éléments de l’Estrie, à plus grande échelle : région rurale accidentée, patrimoine vieillot, petits villages tranquilles. Mais que dire de ces grands espaces?

Et comment soupçonner que La Sarre, ville frontière du Québec abritant 7,500 âmes, compte plus de chaines de restaurant,  de commerces, de services et d’écoles (de la maternelle à l’université!) que des municipalités semblables en Estrie ou en Beauce!?

Ça ne fait pas de doute, il y a quelque chose de particulier qui se passe dans la région. Déjà, à 13h05, des centaines de jeunes ont envahi les murs du Colisée de La Sarre. Vous ais-je mentionné que certains doivent passer une heure ou deux dans l’autobus, rien que pour se rendre au Salon du livre local?

Le mystère est de la partie. Parviendrons-nous à l’élucider?

3 commentaires pour “La Frontière Ultime”

  1. Guillaume Pratte dit:

    Et alors, quelles légendes fantastiques inusitées vous êtes-vous racontés pour passer le temps lors de vos 15 heures de route, une bonne partie passée dans les forêts denses du Québec?

    Est-ce que Dominic a sû tirer son épingle du jeu dans les récits sûrement terrifiants que le duo de longue date de Guillaume et Jonathan a pu sortir?

  2. Le Loup dit:

    gang de chanceux!!!

  3. Guillaume Houle dit:

    Guillaume : tu ne veux pas entendre les niaiseries racontées par Jonathan et moi entre les périodes de chants métalliques.

    Cher Loup : ton nom est dans le programme! Bizarre… mais on a plus de loups à offrir. En tous cas, au moins n’as-tu pas fait un voyage de 15 heures comme Dominic ou 13 heures comme Jonathan et moi! Et encore faut-il revenir! 😉

Laisser un commentaire


  • Catégories