Catégories
Généralités

20 ans de Brumes : Ce qui reste de démons par Daniel Sernine

Afin de célébrer son 20e anniversaire, la maison d’édition Les Six Brumes a choisi de vous présenter, tout au long de l’année, plusieurs de ses titres phares.

CE QUI RESTE DE DÉMONS

Comme nouvelle proposition, voici CE QUI RESTE DE DÉMONS, le recueil de nouvelles fantastiques de Daniel Sernine, dont vous avez peut-être pu lire la plume avec la nouvelle « Les passerelles du temps » dans ÉCHOS DU CENTAURE.

La réponse à la question « Quel est le nom du démon qui est invoqué dans la nouvelle « Le sorcier d’Aïtétivché » du recueil de nouvelles fantastiques de Daniel Sernine, « Ce qui reste de démons » » est ABALDURTH.


Résumé

Quatre ultimes malédictions

Le Mal ne meurt jamais, il se terre en attendant son retour. Alors que vous les croyiez disparus, les démons reviennent vous hanter. Surtout si vous habitez Neubourg et Granverger, vous n’échapperez pas au terrible courroux d’Abaldurth ni aux pouvoirs du sorcier d’Aïtétivché. Quels secrets vous attendent au cœur des ruines de Tirnewidd? Que représente vraiment l’icône de Kiev?

Pour éclaircir ces mystères, vous devrez lire les pages maudites du livre entre vos mains. Quatre récits issus du passé, qui vous tourmenteront longtemps. Parce que les démons, petits ou grands, nommés ou non, renoncent rarement à leurs proies humaines… pour une ultime fois!

La science-fiction et le fantastique québécois tels que nous les connaissons aujourd’hui ont pris forme durant les années 1970. Publiés d’abord par des éditeurs généralistes, ces écrits deviennent plus difficiles à trouver au fil du temps. Avec sa collection «Brumes de Légende», la maison d’édition Les Six Brumes souhaite restaurer la mémoire des littératures de l’imaginaire. Complément à Petits démons qui offrait les meilleurs textes « démoniaques » (1983-1997) de Daniel Sernine, un des plus grands auteurs de fantastique québécois des quarante dernières années, ce nouveau recueil exhume et rend de nouveau disponibles les dernières nouvelles tissées autour des villes imaginaires de Neubourg et de Granverger.


Extrait de CE QUI RESTE DE DÉMONS

«

Il mit sur la table une épée à demi tirée de son fourreau. Sa garde et son pommeau étaient d’or; sa fusée, d’améthyste. Des caractères antiques étaient gravés, à peine per­ceptibles, sur la lame de bronze à deux tranchants.

– D’où vient cette lame?

– Du fond des âges, sans doute, car ces caractères en forme de coins rappellent l’écriture de Babylone. Quant à moi, je l’ai trouvée dans les combles d’un très vieux château. C’est une épée magique; le temps semble n’avoir aucune emprise sur elle.

– Et pourquoi devons‑nous utiliser cette arme en particulier?

– J’ai consulté ces dernières années bien des écrits anciens. L’un de ces textes, en grec byzantin, dit ceci : « Pour l’instant, le démon est vaincu, et il a été renvoyé à ses cavernes pour y gésir pendant les siècles à venir. Mais, évoqué par des sor­ciers, il s’éveillera à nouveau pour hanter les forêts. Les païens commenceront à l’adorer et à lui sacrifier des enfants, pour assouvir sa soif. Des signes viendront, qui an­nonceront l’intention du démon de s’incarner, de prendre forme humaine comme il a déjà tenté de le faire. Alors naîtra l’Antéchrist; il viendra du ponant et parlera plusieurs langues, et il enseignera chez les païens et les chrétiens une religion sacrilège, annonciatrice de la fin du monde. Tout ceci arrivera, à moins que ne soit brandie l’épée sacrée Arhapal, qui seule a la puissance de renvoyer le démon à sa géhenne ».

Jehan Carignan se tut; son petit‑fils murmura :

– L’Antéchrist!

– Ainsi le nomment les chrétiens. Quant aux Indiens et à Davard, à ce que tu m’as dit, ils le vénèrent sous le nom de Manitaba. Ce démon, que je crois être Abaldurth, est l’une des trois Puissances du Mal, qui dorment sous terre, dans les abîmes de la mer, et au‑delà des nuages. Elles s’éveillent périodiquement et tentent de s’incarner pour régner sur le monde. En ces occasions, un mortel est désigné pour tenter d’abattre le Mal et le renvoyer à ses ténèbres. Des signes sont apparus, et j’ai vu les présages, qui m’ont mené jusqu’ici; maintenant, tu as débusqué le sorcier, et tu dois aller le terrasser…

»

Des lectures à profusion

Nous sommes convaincus que les publications des Six Brumes sauront enchanter vos heures de lecture. Nous les présenterons tout au long de l’année.

Pour en savoir plus

Présentation du livre : https://www.sixbrumes.com/catalogue/ce-qui-reste-de-demons-recueil-de-nouvelles-fantastiques-de-daniel-sernine/

Pour acheter

PAPIER

Librairie Saga
Librairie Appalaches (Sherbrooke) : 819-791-0100
Les Libraires
Archambault
Renaud-Bray
Indigo

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *