Catégories
Généralités

Crépuscules : Caroline Lacroix présente Laissez la nuit tomber

Crépuscules

Caroline Lacroix présente Laissez la nuit tomber

Résumé

Il y a longtemps, les humains ont découvert comment prolonger la vie. Ils ont essaimé, sur une lune d’une planète lointaine. Mais la vie peut-elle être trop longue? Les moments de bonheur trop rares dans cette vie qui n’en finit pas?

Plonger dans le crépuscule, par Caroline Lacroix

Pourquoi j’ai eu envie de participer à ce projet? Plusieurs raisons! Mais tout d’abord pour les humains magnifiques derrière les Six Brumes! J’ai plein de bons souvenirs avec eux et quand on m’a parlé du projet, je n’ai pas hésité une seconde! 

De plus, participer à un recueil permet de se retrouver avec plein d’autrices et d’auteurs dans ce micro-univers qu’est un livre. Ma petite histoire, aux côtés de celles des autres toutes unies par un fil conducteur mais qui mène dans plein de directions différentes. Difficile de résister! Et puis, j’avais envie de participer à un projet que j’aurais envie de lire! Ce thème est prometteur et j’ai hâte de découvrir les autres textes!

À toi qui lis ceci: au plaisir de te rencontrer lors d’un événement autour du crépuscule! Un feu? Une danse sous la lune? Qui sait.

Extraits

« Il regarde les nuages glisser lentement dans le ciel. Le bleu du ciel lui manque déjà. Ça et, paradoxalement, le bruit de la ville et ses odeurs. L’odeur du béton chauffé par le soleil en été. Ça appartiendra bientôt au passé. Comme la sensation du vent sur sa peau. Mais avoir une géante gazeuse qui bouche une partie de l’horizon, ça aussi, c’était quelque chose. Non? »

« Voir la planète mourir allait-il être le dernier grain de sable dans le sablier du temps? Et après? On tourne le sablier et on recommence? »

« Qu’est-ce qu’il fout ici? À attendre que quelques tsunamis recouvrent des continents qu’il ne reconnaît pas sur une planète qui lui est étrangère. Il a l’impression d’une nuit qui va tomber, brusquement et pour toujours. Et que cette nuit sans fin va l’avaler, lui aussi. Même à des millions de kilomètres de distance. » « Il regarde le tube flexible dans lequel son sang passe. Il tombe, goutte à goutte, dans une petite fiole. Il entend les autres qui parlent derrière lui, un bruit confus plus que des paroles. Il respire lentement, profondément. Il aime cette sensation de légèreté. Il dépassait toujours un peu la limite. Recherchait cette sensation. Puis, ça lui faisait plus d’encre. Cette encre de vie. Qu’avait-il écrit de si important avec? Le précieux liquide n’aurait-il pas dû servir à une cause plus noble? »

Précommandez : https://sixbrumes.com/prevente/ ou https://www.sixbrumes.com/prevente-2022/

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.