Avr 07 2008

Bilan du massacre

Catégorie: Auteurs,Diffusion,Événements,PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 16:56

Voilà.

Après m’être occupé de mes petites affaires et respiré un peu – à peine quelques instants, en fait -, je peux enfin m’assoir et analyser les chiffres en face de moi.

Essayez-le, vous allez voir : les chiffres sont beaucoup moins terribles que la réalité elle-même. Cette réalité, c’est celle du massacre perpétré par les hordes de loup-garous hurlants, durant la Bataille de Trois-Rivières.

Et si les Kajûvars et leurs alliés Xayiris se sont bravement battus, ils ont dû s’en tenir à mettre le terrible McNeil en déroute avant de défendre leur position, pendant que les lycanthropes répandaient leurs gènes sur Trois-Rivières.

En effet, les chaotiques guerriers du Loup ont clamé, au crépuscule de la fin de semaine, 53% de la victoire, alors que les autres participants se partageaient le reste. Notons que La Légende de McNeil a très bien fait au début de la rencontre, mais que ses créatures ont dû plier bagage à cause du manque de rations – de livres, pour être précis. C’est ma faute, honte à moi. Je n’avais pas prévu un tel succès.

Classement de la Bataille de Trois-Rivières par pourcentage des copies vendues :

1. Le Loup du Sanatorium / Mathieu Fortin, 53% des ventes.
2. Alégracia (tous tomes confondus) / Dominic Bellavance, 17%.
3. La Légende de McNeil / Jonathan Reynolds, 15%.
4. Nocturne / Jonathan Reynolds, 5%.
5. Erzébet Bathory / Sophie Dabat, 4%.
6. L’Ancienne Famille / Michel J. Lévesque, 3%.
7. Résonances / Collectif MRC Drummond, 2%.
8. Les Suppliciés / Claude Messier, 1%.
9. Mach Avel / Simon St-Onge, 0,5%.

Classement de la Bataille de Trois-Rivières en terme de recettes :

1. Le Loup du Sanatorium / Mathieu Fortin, 37% des recettes.
2. Alégracia (tous tomes confondus) / Dominic Bellavance, 36%.
3. La Légende de McNeil / Jonathan Reynolds, 10%.
4. Nocturne / Jonathan Reynolds, 8%.
5. Résonances / Collectif MRC Drummond, 3%.
6. Erzébet Bathory / Sophie Dabat, 3%.
7. L’Ancienne Famille / Michel J. Lévesque, 2%.
8. Les Suppliciés / Claude Messier, 0,6%.
9. Mach Avel / Simon St-Onge, 0,3%.

À ce dernier niveau, les valeureuses créatures du Continent-Coloré ont su démontrer leur grandeur, résistant au grand nombre des Loups par leur force, leur ruse et leur puissance à la fois physique et magique.

Enfin, le fait le plus heureux de cette confrontation : La performance des légions des Six Brumes a augmenté de 61%, par rapport à l’an passé!!! Ce résultat extraordinaire permet de classer l’édition 2008 du Salon du livre de Trois-Rivières (SLTR) en tête du palmarès, tout juste devant l’édition 2007 du Salon du livre de l’Estrie.

Merci à toute l’équipe du SLTR, qui a rendu la chose possible. Merci aussi à tous ceux que nous avons croisé au courant de l’événement : le loupgarologue et auteur Bryan Perro (Créatures fantastique du Québec), Michel J. Lévesque (Arielle Queen), Maxime Roussy (Pakkal), Joël Champetier (Le Voleur des Steppes) et sa copine, Patrick Senécal (Le Vide), Émilie C. Lévesque (La Danse de l’Esquive), Pierre Labrie (Rixe et Paranormal), Frédérik Durand (À L’Intention des Ombres), toutes les filles des Éditions Z’Ailées, Francis des Pelleteurs de Nuages, Gino Lévesque (Je ne le répéterai pas) de Zus Publications, Marc Trudel le magicien (Mon premier cours de magie), les Éditions du Phoenix (merci pour la table!), les Éditions Alire, Pierrette de Béliveau Éditeur, les Éditions Anne Signier, Diffusion Raffin et toute l’équipe du SLTR, sans oublier Jonathan, Mathieu, Dominic et Marki, bien sûr. Et Guillaume Fortin pour son accueil chaleureux. Et le merveilleux centre-ville de Trois-Rivières.

J’espère que je n’oublie personne.

Il faudra que je surveille les ombres des ruelles, au cas où. 😉


Avr 06 2008

Le Loup qui dévora Trois-Rivières

Catégorie: Auteurs,Diffusion,Événements,PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 15:10

Au moment où je vous écris ces lignes, cela fait 2 heures que le Salon du livre de Trois-Rivières est terminé.

De l’emplacement où se tenait l’événement s’élèvent désormais des cendres fumantes. Une longue et dure bataille y a fait rage. Le repli de McNeil en terres estriennes ayant créé une ouverture dans les rangs du Mal, Alégracia en a profité pour s’y engouffrer et enfoncer les lignes des Ténèbres.

C’était sans compter sur la ruse du Loup du Sanatorium, dirigé par Mathieu Fortin, qui a pris les troupes du Continent-Coloré à revers. Après des échanges musclés entre les deux parties, les légions des Kajuvars et Xayiris se sont repliées sur le versant au sud du Fleuve, le défendant avec détermination.

Il n’en demeure pas moins que, à Trois-Rivières, le Loup du Sanatorium règne aujourd’hui en seigneur et maître, après avoir accompli ce dimanche une opération de séduction majeure auprès des lecteurs, convertis en masse au culte de la Lune.

J’aurais aimé pouvoir assister à cette bataille.

Fait cocasse, Bryan Perro (auteur de Amos Daragon) m’a confié durant le salon être le seul Lougarologue du Québec. Il peut en effet recevoir les gens qui souffrent de lycanthropie, afin de les guérir de cette étrange maladie.

Gageons qu’il aura fort à faire, désormais.

*Au loin, les hurlements des loups victorieux résonnent*


Avr 05 2008

Échos de l’horizon

Catégorie: Auteurs,Diffusion,Événements,PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 20:08

Depuis cet après-midi, je suis de retour chez moi, à Sherbrooke.

Normalement, je suis toujours très heureux de rentrer dans mon coin de pays, afin de retrouver le confort de mon appartement et la liberté offerte par mon véhicule de prédilection, une superbe monture cyclomoteur (le moteur étant mes jambes).

Aujourd’hui cependant, je me sens assez triste. Il a fallu que je quitte le Salon du livre de Trois-Rivières ce samedi à 12h30, avec mon collègue Jonathan Reynolds, afin d’embarquer dans le seul minibus en direction de Sherbrooke partant à une heure raisonnable.

Je dois en effet travailler, comme tout le monde, en dehors de la maison d’édition pour assurer ma subsistance. Normalement, j’aurais pu me lever à 5 heures dimanche matin pour ce faire, mais comme je déteste me tirer du lit avant 10 heures, j’ai préféré travailler de nuit. Mon travail alimentaire me permet en effet une certaine latitude, parfois.

Mais bon, je suis tout de même heureux d’avoir eu des échos du Salon du livre de Trois-Rivières de la part de mon collègue Marki St-Germain. Ardent travailleur, qui se donne déjà 5 jours sur 7 dans trois différents emplois, il a accepté de me remplacer samedi après-midi et dimanche, toute la journée. Merci beaucoup.

En compagnie des auteurs Mathieu Fortin et Dominic Bellavance, Marki a permis aux Six Brumes de continuer à rayonner en ce 20e Salon du livre de Trois-Rivières. Après le départ de Jonathan Reynolds et l’épuisement de notre mini-stock de sa Légende de McNeil – je n’avais pas prévu un tel succès et ais laissé trop de copies à Sherbrooke, honte à moi -, Mathieu Fortin a su présenter avec passion son étrange progéniture, Le Loup du Sanatorium.

Il a en effet enregistré le plus grand nombre de copies confiées aux lecteurs durant le Salon, jusqu’à présent. Je n’ai pas toutes les statistiques, mais disons que notre auteur trifluvien originaire de La Tuque risque de s’emparer du trône, du moins pour ce Salon du livre. Pas mal, pour un premier ouvrage publié!

Je vous laisse, le travail m’appelle. J’ai hâte d’entendre d’autres nouvelles de ce Salon et de pouvoir ainsi vous les communiquer.

Comme dirait le gars qui a fait la narration dans Les Merveilleuses Cités d’Or :

« Au revoir. À très bientôt. »


Avr 04 2008

Des Nova qui filent vers les étoiles

Catégorie: Auteurs,Diffusion,Événements,PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 15:38

Ainsi qu’un météore effleurant la terre d’une brève caresse, Le Salon du livre de Trois-Rivières s’est poursuivi pour une deuxième journée consécutive, laissant les heures s’écouler à la vitesse de la Lumière. Encore une fois, cette édition s’est avérée plus bondée et stimulante que la précédente, révélant plus d’unE passionnéE d’imaginaire au sein de la foule.

Notre plus belle surprise, jusqu’à présent?

Le plaisir et l’entousiasme avec lequel les Nova sont reçus, heure après heure. Même les plus réalistes des lecteurs s’y arrêtent, intrigués, alors que les férus d’Imaginaire s’empressent aussitôt de les saisir. Peu importe l’âge, tous et toutes veulent connaître les mystères derrière Le Loup du Sanatorium, La Légende de McNeil, Erzébet Bathory ou encore L’Ancienne Famille.

Il faut croire que François Pierre Bernier et Manon Gaudet, responsable des maquettes, ainsi que Gabrielle Leblanc et Luc Roberge, ont fort bien travaillé. Et que les auteurs, Mathieu Fortin et Jonathan Reynolds, oeuvrent avec passion à présenter leurs oeuvres respectives.

J’adore l’ambiance des Salons du livre. Les discussions. Le contact humain. L’envie de continuer qu’ils suscitent. Mais je dois y retourner. Le temps file par-delà les constellations.

Plus de détails très bientôt, dans une étoile filante près de chez vous.


Avr 03 2008

15 minutes de gloire pour Les Six Brumes

Catégorie: Auteurs,Diffusion,Événements,PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 16:13

15 minutes, c’est tout ce que j’ai à ma disposition ce soir pour vous écrire ces lignes, depuis le Café Morgane de Trois-Rivières.

En ce moment, Dominic Bellavance (Alégracia) quitte les lieux du Salon du livre de Trois-Rivières, satisfait mais épuisé après une chaude lutte avec ses collègues auteurs, Mathieu Fortin (Le Loup du Sanatorium) et Jonathan Reynolds (La Légende de McNeil).

En effet, après une journée mouvementée, où des milliers de jeunes se sont rués dans les murs du Salon du livre, les Bellavance, Fortin et Reynolds ont défendu chacun avec grande force leur livre auprès de leur lectorat.

Les résultats?

Lorsque je suis sorti, Alégracia venait tout juste de dépasser La Légende de McNeil en terme de copies écoulées, tout juste devant Le Loup du Sanatorium. Je publierai des résultats plus concrets et détaillés demain.

D’ici là, que diriez-vous d’une statistique fort étonnante?

700% d’augmentation.

C’est le pourcentage de croissance des ventes entre le jeudi de l’année dernière, en 2007, au SLTR et ce jeudi-ci, en 2008.

Bref, une journée extraordinaire, autant pour moi que pour les auteurs.

À suivre!

(Nous sommes au kiosque 56, devant la scène Sears Décor; pour les autres détails, lisez mon message précédent!)


« Page précédentePage suivante »

  • Catégories