Jan 23 2014

SOLARIS recommande Le Sabbat des éphémères

Catégorie: GénéralitésLes Six Brumes - Jonathan Reynolds à 22:41

 

SixBrumes_LeSabbatDesEphemeres_PC

La revue Solaris, spécialisée en science-fiction et fantastique depuis 1974, recommande le recueil de nouvelles Le Sabbat des éphémères d’Ariane Gélinas. Dans le tout nouveau numéro, le 189, la critique Valérie Bédard écrit que Le Sabbat des éphémères est une lecture très agréable et vous fera passer un bon moment.  Les lecteurs qui connaissent déjà Ariane Gélinas verront que cette dernière a ajouté de nouvelles cordes à son arc!

Aux Six Brumes, nous en sommes plus que fiers! De publier la talentueuse Ariane Gélinas est pour nous un honneur et là, de voir à quel point son oeuvre est apprécié, c’est un IMMENSE BRAVO que nous clamons haut et fort à cette auteure qui convie ses les lecteurs à une visite dans l’étrange, dans le macabre, dans… son imaginaire aussi sombre qu’envoûtant!

Vous n’avez pas encore lu ce petit bijou de fantastique? Nous vous invitons sans hésiter à le faire dès maintenant… et nous vous partageons un autre extrait de la critique pour vous mettre l’eau (ou le sang) à la bouche :

Elle se spécialise dans les atmosphères étranges et inquiétantes ; les relations entre les personnages où l’Autre s’avère aussi désirable que dangereux. Dans son dernier opus, l’humour absurde tient cependant une place plus importante que dans ses œuvres précédentes. Le Sabbat des éphémères nous offre un mélange de rééditions et de nouvelles inédites.

Résisterez-vous à l’appel des éphémères?

 


Sep 19 2013

Sophie Dabat poursuit sa mutation

Catégorie: GénéralitésLes Six Brumes - Guillaume Houle à 06:20

Sophie Dabat, auteure de Erzébet Bathory : comtesse sanglante, poursuit son évolution dans le milieu littéraire. Après avoir sorti Changelins – Évolution aux éditions Black Book, elle en publie la réédition ainsi que la suite aux Éditions du riez, sous les titres respectifs de Le Sang des Chimères : Mutante et Le Sang des Chimères : Errante.

Autre bonne nouvelle : Sophie Dabat prévoie publier une série de fantastique urbain intitulée Sainte Marie des Ombres chez nul autre que Bragelonne, le grand éditeur français!

Si ça se confirme, Sophie serait la première auteure des Six Brumes – si on fait exception de Patrick Senécal, qui a parrainé le recueil Résonances en 2007 – a publier chez Bragelonne.


Déc 10 2012

Sondage et concours : éclairez la lanterne des Six Brumes!

Catégorie: GénéralitésLes Six Brumes - Guillaume Houle à 18:34

Le Temps des Fêtes qui s’annonce est un bon moment pour prendre un peu de recul vis-à-vis des projets à venir, pour aller plutôt à la rencontre des gens de notre milieu.

C’est aussi l’occasion parfaite pour lancer un sondage maison! Nous aimerions connaître votre avis sur différentes questions concernant votre vision de la maison d’édition Les Six Brumes, de sa mission, des ses projets à venir.

Le sondage prendra 5 à 10 minutes de votre temps.

Oserez-vous braver les brumes de l’Imaginaire pour y répondre?

On raconte qu’un heureux ou une heureuse élu(e) parmi les aventuriers qui se mesurent au sondage pourrait se mériter une valeur de 50$ en crédit d’achat des Six Brumes… 😉


Nov 17 2012

Nocturne renaît de ses cendres

Catégorie: Généralités,PublicationsLes Six Brumes - Guillaume Houle à 19:12

Un des éléments que j’ai oublié de mentionner dans mon billet d’hier, c’est que la maison d’édition Les Six Brumes existe en bonne partie pour donner aux auteurs de la relève l’occasion de faire leurs armes, avant de s’enrôler auprès d’éditeurs de plus grande envergure.

Des auteurs tels que Dominic Bellavance, Mathieu Fortin et Jonathan Reynolds ont fait le saut par le passé. D’autres tels que Geneviève Blouin et Michel J. Lévesque ont publié chez un autre éditeur avant d’incendier les brumes de l’imaginaire. Enfin, certains telles que Dave Côté, Caroline Lacroix et Marie Laporte travaillent à de nouveaux projets destinés à nos collègues éditeurs.

Ceci dit, jusqu’à présent, aucun ne nous avait encore fait l’honneur de republier ailleurs un titre paru aux Six Brumes. Pourquoi s’agit-il d’un honneur? Asimov l’a fait. Senécal l’a fait. Combien d’auteurs connus et reconnus l’ont fait?

Un nouvel éditeur qui publie un manuscrit paru aux Six Brumes confirme que le choix initial de la maison d’édition était le bon, et que le livre mérite une nouvelle vie, une nouvelle occasion d’aller chercher un lectorat différent avec des moyens et une visibilité supérieures.

Qui est l’heureux élu? Vous l’aurez deviné : il s’agit de Nocturne, roman d’horreur de Jonathan Reynolds, publié dans une édition fraîche et revue chez Porte-Bonheur. Merci à Pierre Lavigne, éditeur, pour ce grand honneur, et bravo à Jonathan pour cette nouvelle réalisation.

Vous êtes curieux de lire la nouvelle version de Nocturne? Suivez les traînées de sang…


Nov 16 2012

Des nouvelles… bientôt!

Catégorie: Événements,GénéralitésLes Six Brumes - Guillaume Houle à 17:37

Vous avez peut-être remarqué, ces dernières semaines, que le calme est revenu sur la vitrine numérique des Six Brumes. Ou peut-être n’avez-vous pas remarqué la situation, la maison d’édition disparaissant dans le brouillard du monde en mouvement.

Bouger, me fondre dans le chaos ambiant, c’est un peu ce à quoi ressemble ma vie ces derniers temps. Le jour, le soir, la fin de semaine, je travaille. Et moins pour Les Six Brumes, ces temps-ci, plus pour mon autre gagne-pain, celui d’agent de développement culturel en Estrie.

Ceci ne veut pas dire qu’il ne s’est rien passé du côté des Six Brumes, bien au contraire!  Pour reprendre le temps perdu, voici un aperçu des sujets que j’aborderai – en retard – au courant des prochaines semaines :

  • La prévente, le lancement et la sortie d’Enraciné en librairie
  • Les prix remportés par certains de nos auteurs au courant des dernières semaines
  • La nouvelle allure de la Collection SX2.0, ainsi que le lancement d’une nouvelle publication
  • Le palmarès annuel des livres des Six Brumes
  • Les projets pour 2013

Bon, ça en fait beaucoup, aussi je risque de vous écrire jusqu’à Noël. D’ici là, je poursuis mon périple dans le chaos du monde, tapant ces quelques lignes à bord d’un autobus bondé, direction Montréal pour le Salon du livre.

J’y passerai en coup de vent vendredi soir, ainsi que samedi jusqu’en début de soirée pour y rencontrer plusieurs d’entre vous, avant de retourner chez moi, où m’attend encore beaucoup de travail. C’est là le bonheur d’une maison d’édition, on peut rarement s’y ennuyer!


« Page précédentePage suivante »

  • Catégories